[./alienor.html]
[./famille_presentation.html]
[./terroir_pauillac.html]
[./vignoble_composition.html]
[./vins.html]
[./presse.html]
[./chateau.html]
[./origines2b.html]
[./index.html]
[./origines.html]
[./1855.html]
[./infos.html]
[./version_anglaise/index.html]
[./histoire.html]
[./xix_xxe.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Après la naissance des New French Clarets, en 1708, à l’initiative des Pontac avec leur cru de Haut-Brion, un engouement pour les vins de garde s’empara des aristocraties européennes. Participant au grand mouvement de la « mode des boissons », en compagnie des cafés, cacaos, champagnes ou portos, les grands vins de Bordeaux connurent en ce temps-là une forte demande.

Un mouvement de conquête viticole des terres de graves, appelée en son temps la « fureur de planter », s’empara alors des nobles et bourgeois bordelais.

A cette époque, le vignoble de Château Fonbadet, exclusivement assis sur des sols de graves, était déjà constitué depuis le siècle précédent.